AIR

Cyrille Hanappe - Olivier Leclercq

Depuis sa création, AIR ARCHITECTURES accorde une importance primordiale à la dimension humaine et sociale de ses réalisations.

 

Nous abordons notre pratique en questionnant l'usage de chaque bâtiment que nous créons. Aussi bien pour le logement que les équipements publics, chaque choix architectural est guidé par une démarche en lien avec la vie qui s'y passe. C'est ainsi que nous proposons de travailler les immeubles de logements en concertation avec les riverains, ou en collaboration avec les futurs habitants. Nous intégrons les usagers des écoles, des centres de loisirs, ainsi que les équipes pédagogiques, dans la réflexion pour s'assurer de la pertinence de sa conception. 

 

La technique, souvent pointue, est mise au service de cet engagement social et humain.

Architectures Ingénieries Recherches

- Architectures : nous avons développé une spécialisation sur les équipements culturels et les salles de spectacles depuis plusieurs années, que ce soit au sein de l’agence – créée en 2000 – ou pour d’autres architectes (Architecture Studio, Manuelle Gautrand, Antoine Stinco…). Notre champ d’activité couvre les domaines du logement, de la santé, des espaces commerciaux et de l’évènementiel.

- Ingénieries : nous avons réuni au sein d’une même structure différentes compétences complémentaires : architecture, architecture intérieure, HQE, ingénierie, économie, acoustique, urbanisme et paysage. Deux ingénieurs et un ingénieur-architecte effectuent en interne les services d’économie et de coordination des lots techniques.
- Recherches : Exposés à Archilab 2001, Finalistes Europan, du Concours national du meilleur diplôme, 2nd prix du Concours Zinc…, nous sommes soucieux d’apporter à nos projets un travail de recherche approfondie pour offrir des solutions toujours innovantes et une réelle valeur ajoutée aux opérations qui nous sont confiées.

Equipe

- Olivier Leclercq, Associé gérant, Architecte DESL, Urbaniste.

Conseiller à l'Ordre Régional des Architectes d'Ile de France

- Cyrille Hanappe, Associé, Architecte DPLG – Ingénieur Centrale Nantes Maître Assistant à l'ENSA Paris Belleville

- Guillaume Richaud, Morgan Galles, Fleur Moreau, Juliette Delphin

Elles et ils ont travaillé chez AIR :

Benoit Fouss, Ramzi Lasram, Barbara Horvatic, Paulina Boruch, Julian Guttierez, Carlotta Cominetti, Mathilde Gattegno, Safia Ouali, Hugo Kubis,Marie-Ange Jambu, Thomas Fisher, Nicolas le Beulze,Fabien Teil, Cendrine Robert, Nicoletta Mosco, Nadine Bau, Camille Bianchi,  Damien Gaidier, Mathieu Brassart, Félana Ratsimbazafy, Njaka Rajaoelina, Céline Kaltenmark, Karim Sellaouti, Raphaella Dhayaa, Ségolène Dubernet, Knud Kolhof, Mathilde Manhes, Béatrice Matéos, Aisha Chafii,David Pereyron, Sabine Sachter, Maya Haidamous, Arthur Couprie, Vincent Delaboudinière, Estelle Nicod, Rémy Poux, Dimitri Fève, Marie Gouley, Diana Garcia-Reed, Marlène Dorival, Noémie Pons-Rotbardt, Marion Michaud, Maxime Lecuyer, Emilie Bongard, Stéphanie Roussel, Sabine Sachter, Benjamin Saragoussi, Sebastien Correard, Géraldine Valois, Sandrine Cormault, Eliane Thierry, Fre Meurisse, Edwina Pedley …

Actes & Cités: Developpement Durable, Architecture, Recherche et Engagement Social

 

Engagés depuis le début  dans l'Architecture bioclimatique et l'Ecologie urbaine, nous avons développé une approche environnementale dans chacun de nos projets.

 

Nous comprenons le Développement Durable au sens large, tel que défini par Brundtland : Le développement Durable est à la croisée de l'Environnemental de l'Economique et du Social.

 

Pour porter nos actions dans le champ social, avec d'autres, nous avons créé en 2015 l'association "Actes & Cités" qui travaille à faire pour la dignité de l'homme dans son cadre de vie - http://www.actesetcites.org/ 

 

L’approche environnementale forme un tout, et il convient de privilégier la cohérence d’ensemble par rapport aux diverses cibles, plutôt qu’une superposition de technologies disparates.Le rôle de l’architecture est prédominant : ils doivent traduire les principes de logique anti-gaspillage et de « frugalité » du projet, en tirant parti du contexte physique et humain. La maîtrise des impacts sur l’environnement suppose la prise en compte de l’usage et de la gestion du bâtiment dès le début du projet, car c’est essentiellement durant cette phase d’utilisation que se manifestera la qualité environnementale du bâtiment.

 

L’optimisation de la qualité environnementale du projet amène les concepteurs à élargir leur approche dans le temps, à tout le cycle de vie du bâtiment, et dans l’espace au-delà de la parcelle; mais le bâtiment constitue un cadre de vie avant même d’être le produit d’une filière de construction.